www.handi-zen.com

handi-zen

Anxiété

603 appréciations
Hors-ligne
L’anxiété est un mal bien connu des Français si l’on en juge par leur consommation annuelle d’anxiolytiques. Environ 7 millions de Français ont consommé au moins une fois une benzodiazépine anxiolytique en France en 2012 (1). Les plantes représentent une alternative naturelle évitant dépendance et effets secondaires. Passiflore, aubépine, rhodiole, lavande : des plantes calmantes.
Anxiété, nervosité…

S’il est normal de connaitre des périodes de stress difficiles à gérer (examen, déménagement, décès…), il arrive que la nervosité et l’angoisse deviennent chroniques et empoisonnent la vie quotidienne. L’anxiété est alors au rendez-vous, entrainant parfois des attaques d’angoisse très handicapantes.

L’anxiété peut prendre des formes diverses et variables d’un individu à l’autre. Elle peut se traduire par différents symptômes allant de l’irritabilité à la crise de panique. Elle entraine fréquemment des troubles du sommeil.

Prévenir et gérer l’anxiété au quotidien

Il est difficile de prévenir l’anxiété, car la gestion du stress varie grandement d’une personne à l’autre. En cas de nervosité ou de tempérament anxieux, on peut cependant essayer de :

Respirer profondément et calmement lorsque l’on sent l’anxiété monter et pratiquer si possible une activité de relaxation type yoga régulièrement.
Se ménager des moments agréables pour soi qui permettent de se recentrer sur ses centres d’intérêt et de s’accorder des pensées positives.
Pratiquer une activité sportive ou physique : cela aide naturellement à lutter contre le stress et « change les idées ». Le sport est recommandé aux personnes anxieuses.
Conservez une bonne hygiène de vie avec un sommeil suffisant. Limitez les excitants (type café) et fuyez alcool et tabac.
Pensez au magnésium : une carence peut entrainer des symptômes comme l’hyperémotivité, l’irritabilité ou l’anxiété…

Les plantes relaxantes, anxiolytiques

Les plantes représentent une alternative simple, sans dépendance ni d’accoutumance, contrairement aux anxiolytiques, classiquement prescrits en cas d’anxiété. Elles possèdent des vertus relaxantes, sédatives. Certaines conviennent aux enfants qui peuvent, eux aussi, être victimes d’anxiété. En cas d’inefficacité ou d’efficacité insuffisante, il faut consulter son médecin afin de trouver ensemble une solution personnalisée.

La valériane, l’aubépine et la passiflore sont certainement les plantes les plus réputées pour lutter contre l’anxiété et les troubles du sommeil qui peuvent en découler. Souvent associées, ces plantes présentent des vertus « anti-stress ». Reconnue par les autorités de santé, la valériane est citée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme sédatif léger, favorisant le sommeil. La passiflore est mentionnée par la Commission E (Allemagne) en cas « d’agitation nerveuse » et par l’Agence européenne du médicament pour « soulager les symptômes modérés de stress et pour faciliter le sommeil ». L’aubépine quant à elle, est relaxante et permet de réduire les palpitations cardiaques.

Les propriétés adaptogènes de la rhodiole (ou rhodiola) en font une plante qui permet de retrouver de l’énergie en cas de fatigue associée. Elle améliore le bien-être et la forme physique de par ses vertus stimulantes. C’est la plante idéale en cas d’anxiété (ou de dépression légère) créée par un surmenage ou une période difficile. Vous la trouverez facilement sous forme de gélules ou de comprimés d’extraits secs.

La lavande et la mélisse sont également réputées pour leurs bienfaits en cas de nervosité. Ces plantes sont très bien tolérées et possèdent un goût agréable. On les recommande parfois pour les enfants.

Le pavot jaune de Californie, véritable anxiolytique naturel, est recommandé pour combattre le stress. Il améliore également la qualité du sommeil des personnes anxieuses. On le trouve le plus souvent sous forme de gélules d’extraits secs.

La ballote est calmante et antispasmodique, elle est souvent associée à d’autres plantes comme l’aubépine ou la valériane. Son goût désagréable fait qu’elle est peu utilisée en tisane. On la trouve plutôt dans certaines préparations pharmaceutiques.

Citons également le griffonia et le lotier . Moins connues du grand public, ces plantes présentent pourtant des propriétés intéressantes en cas d’anxiété. Le griffonia pour sa teneur en 5-HTP, précurseur de la sérotonine, neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l’humeur. Le lotier, pour ses propriétés sédatives.

Le millepertuis une plante très utilisée pour les troubles de l’humeur et notamment en cas de dépression légère. De par son interaction possible avec d’autres médicaments, son usage doit faire l’objet de précautions. À prendre en cure.

Exemple de tisane relaxante : Mélanger à parts égales mélisse, lavande et passiflore. Versez deux cuillères à café du mélange pour un bol d’eau bouillante. Laissez infuser une dizaine de minutes. Boire 2 à 3 fois par jour, dont une fois avant le coucher.

Avertissement : Il est fortement déconseillé d’associer l’usage des plantes à celui des tranquillisants, car leurs effets peuvent se cumuler.
Source e santé
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Santé - medecine naturelle.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 149 autres membres