www.handi-zen.com

handi-zen

Nommer pour mieux communiquer

614 appréciations
Hors-ligne
Avez-vous l’impression, dans votre vie, d’être à bord d’un bolide d’un manège et de monter et descendre des montagnes russes avec vos émotions ? Vous arrive-t-il de passer facilement du rire aux larmes et de la joie à la frustration en un clin d’œil ? Que faites-vous de ces émotions que vous ressentez ? Avez-vous tendance à les exprimer ou à les garder pour vous-même ? Êtes-vous capables de mettre le doigt sur les émotions ressenties et de les nommer ?

Nommer… Vous vous demandez peut-être si c’est un peu comme nommer les noms d’une liste de présence, les produits de votre liste d’épicerie ou les réponses d’un jeu questionnaire. Oui, c’est le même genre, mais avec les émotions. Vous nommez ce que vous ressentez dans le plus profond de votre cœur.
Exemple de la vie

Rien de mieux qu’un exemple concret pour expliquer le tout et bien comprendre.

Il y a quelques jours, avant de me coucher, j’éprouvais une grande tristesse. J’ai regardé mon bel amoureux et je lui ai dit que j’avais besoin de nommer les émotions que je ressentais. J’avais besoin de dire les choses telles qu’elles étaient et, précisément, de les nommer. Je ne désirais aucune solution, seulement une oreille bien à l’écoute. Par exemple, telle chose X m’angoissait, telle chose X me causait de l’insécurité, telle chose X me faisait douter. Mon amoureux m’a donc écoutée sans passer en mode solution, mais toujours en restant en écoute active, en me regardant dans les yeux et en me montrant des signes, comme bouger la tête pour m’inciter à continuer.

Ah que ce processus m’a fait du bien. Il m’a aidée à prendre du recul par rapport à ce que je vivais et dédramatiser. J’ai réussi à mettre le doigt sur les réelles émotions que je ressentais et le pourquoi. J’étais beaucoup mieux, plus facile de sourire et de dormir l’esprit tranquille. De son côté, mon amoureux comprenait mieux pourquoi j’avais les sourcils plissés depuis quelques jours, car mon esprit était ailleurs.
Nommer efficacement

Lorsque vous nommez, commencez avec le « je » et soyez clair et précis. Dites la vraie émotion que vous ressentez sans détour. Par exemple, dites « je suis angoissé par la décision que je dois prendre, car elle aura un impact majeur sur mon bien-être ».

N’ayez pas peur et n’hésitez pas. Nommer, c’est reconnaître vos émotions et ce que vous vivez ici et maintenant. C’est être vrai et sincère face à vous-même.
Répercussions négatives de NE PAS nommer

Je ne sais pas pour vous, mais quand j’attends de nommer ce que je ressens, j’ai l’impression que mes émotions me grugent de l’intérieur. Je deviens « Stroumph grognon », impatiente et négative. Bref, je ne m’endure plus. Mon amoureux ne comprend plus rien, se questionne et n’obtient évidemment pas de réponse claire étant donné mon état. Les répercussions négatives peuvent même avoir un impact aux plans professionnel, amical et familial. Mais quand je nomme ce que je ressens, mes tensions intérieures diminuent, mes épaules relâchent, de desserre les dents et je respire mieux. Et hourra, la personne devant moi n’a pas l’impression de marcher sur des œufs et est détendue. L’ambiance est beaucoup plus agréable et positive.
Vous êtes la personne à l’écoute

Il n’est pas toujours facile d’être le récepteur, c’est-à-dire la personne qui écoute l’autre. Si la personne devant vous exprime le besoin de nommer, s’il vous plaît, restez ouvert d’esprit, réceptif, sans jugement, respectueux, avec de la compassion et toujours de l’écoute. Réalisez que cette personne vous ouvre le livre de son cœur et vous fait confiance.

Faites-le test dès maintenant et nommez. Vous allez y prendre goût !


Judith Leathead

Source : monvirtualyoga
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Discussion textes.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres