www.handi-zen.com

handi-zen

Grue cendrée chapitre 2

452 appréciations
En ligne

Migration
Ce sont des oiseaux puissants qui migrent sur environ 2 500 km de distance, ils passent l'hiver en Afrique du Nord ou en Europe méridionale (au sud de l'Espagne) ; depuis les années 2000, à cause du réchauffement climatique, on observe qu'une partie des oiseaux hiverne dans le centre de la France. Les vols migratoires sont en forme de V ou de Y. En vol, les grues cendrées crient, la plupart du temps, environ toutes les dix à quinze secondes. Le chant, un « grou » sonore, s'entend jusqu'à quatre kilomètres. C'est une particularité anatomique du bréchet de la grue qui explique son exceptionnelle puissance.
Les grues cendrées, comme les cigognes, ont l'habitude d'utiliser les ascendances thermiques pour s'élever en planant et migrer en se déplaçant d'un thermique à l'autre en évitant le vol battu. Ainsi, elles planent et économisent leur énergie. Le vol battu est utilisé en cas de mauvais temps, de vol de nuit ou au-dessus de la mer. Leur vitesse peut atteindre 90 km/h, avec une altitude de vol pouvant aller de 200 m à 1 500 m(1.)
Protection
La Grue cendrée bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis 1976. Elle est inscrite à l'annexe I de la Directive oiseaux de l'Union européenne(2.) Il est donc interdit de la détruire, de la mutiler, de la capturer ou de l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou d'enlever les œufs et les nids et de détruire, d'altérer ou de dégrader leur milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.


Voir aussi
Références bibliographiques
La Hulotte [archive], no 56 et 57.
François Dorigny, Quand passent les grues cendrées, Éveil éditeur, coll. « Première approche », Saint-Yrieix-sur-Charente, 1999, 72 p. (ISBN 978-2840000198).
Sébastien Merle, « L'Hivernage de la grue cendrée Grus grus dans le centre de la France : une nouveauté », Ornithos, Rochefort, Ligue pour la protection des oiseaux, vol. 15-6,‎ novembre 2008, p. 400-410 (ISSN 1254-2962).
Références taxonomiques
Référence Congrès ornithologique international : Grus grus dans l'ordre Gruiformes [archive] (en) (consulté le 21 mai 2015)
Référence Avibase [archive] : Grus grus [archive] (+ répartition [archive]) (fr+en) (consulté le 30 juin 2015)
Référence Alan P. Peterson : Grus grus dans Gruiformes [archive] (en)
Référence CITES : taxon Grus grus [archive] (sur le site du ministère français de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement) (fr) (consulté le 30 juin 2015)
Référence CITES : espèce Grus grus (Linnaeus, 1758) [archive] (+ répartition [archive]) (sur le site de Species+ [archive]) (en) (consulté le 30 juin 2015)
Référence Fauna Europaea : Grus grus [archive] (en)
Référence ITIS : Grus grus (Linnaeus, 1758) [archive] (fr) (+ version anglaise [archive] (en))
Référence Animal Diversity Web : Grus grus [archive] (en)
Référence NCBI : Grus grus [archive] (en)

Liens externes
Grue cendrée,
Référence UICN : espèce Grus grus (Linnaeus, 1758) [archive] (en) (consulté le 30 juin 2015)
Découverte des grues cendrées en Champagne-Ardenne [archive] (fr)
Guanaco
Animal
Le guanaco est un camélidé sauvage présent en Amérique du Sud. Apparenté au lama, il n'a pas été domestiqué, contrairement à ce dernier.
Nom scientifique : Lama guanicoe
Espérance de vie : 20 – 25 ans
Taille : 100 – 120 cm (Adulte, Au garrot)
Poids : 90 kg (Adulte)
Vitesse : 56 km/h (En course, Terrain escarpé, Sur terrain rocailleux)
Statut de conservation : Préoccupation mineure (Stable) Encyclopédie
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Animaux.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres